Les marins font la mode

Publié le par grenadine

MUSEE NATIONALE DE LA MARINE
Les marins font la mode
"Sailor chic in Paris"

25 février 26 juillet 2009

                                                                

                                                      un marin de la patrie vers 1915

LE VESTIAIRE MARIN

Le tricot rayé

                    
                                     Tricot rayé d'homme d'équipage modèle 1945

Il figure sur les représentations de marins dès les années 1820. Porté près du corps, sous la vareuse, il protège du vent et du froid. Les pecheurs et les marins au commerce le portent également. On compte 22 rayures bleues alternant avec des rayures blanches. A l'origine le tricot rayé sert de sous-vetements et descend très bas jusqu'à mi-cuisses. Les manches couvrent les bras aux trois-quarts pour ne pas dépasser de la vareuse.

Le bonnet à pompon


Apparu au début du XIX Siècle, le bonnet de laine, toujours en vigueur de nos jours, est l'embleme des marins par excellence. Nul ne sait d'ou vient le terme de "bachi" employé en argot de bord pour le désigner. La houppette de laine a d'abord été bleue et rouge avant d'etre entièrement rouge. Au XIX siècle, on utilisait pour la teindre la cochenille, un colorant naturel produit par un insecte. Par la suite, on utilise la garance, un colorant produit par une plante pour enfin etre remplacé par des colorants articiels.

Certains disent que le pompon du "Bachi" protégerait le haut du crane du marin, contraint à circuler dans des coursives à espace réduit.
D'autres avancent l'hypothèse que cela permettait de retrouver plus facilement le marin tombé à la mer.

D'autres diront que dans la marine on parle de houppette et non de pompon. L'origine est en fait plus pratique. En aucun cas, ce ne fut pour éviter de se cogner, pas plus que pour repérer l'homme à la mer. Les origines sont plus pragmatiques. Au départ le bonnet de marin (et non béret) est fabriqué en laine de deux couleurs, garance et bleu.
Pour finir son tricot, on faisait ressortir les fils supplémentaires donnant naissance ainsi à cette houppette faite de quelques filaments de laine.
Par la suite celle ci s'est structurée donnant naissance au pompon tel que nous le connaissons aujourd'hui.
Lors de son affectation, la marin recevait un ruban légendé avec la mention "Marine Nationale".
par la suite, lors de ses embarquements, il recevait un ruban légendé au nom du batiment sur lequel il était embarqué.

  
Chemisette et vareuse

 Le caban de matelot - modèle 1921                                                                        

L'ancre est l'emblème de la marine   - Ancre de la chemise de quartier maitre                

La rayure vue par les créateurs de mode
 

                                                           

  
htttp://www.musee-marine.fr/blog/                                                  









Publié dans les pourquoi de la mer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

marine over 31/03/2009 14:52

mon mari a porter  ce costume de marin !quand il a fait son service  sur la Jeanne d'Arc ,il a fait le tour du monde en 67-68.bon après-midi bisous:0010:marine

grenadine 31/03/2009 14:55


Mon mari aussi, à peu près à la meme époque, ils se sont peut etre connus !!!
Il a été deux ans à Tahiti !
Après reflexion, je crois que c'était le Clémenceau


Mandarine 31/03/2009 14:44

Mon tricot rayé est déjà dans mon sac de voyage....Bises et bonne journée