La corrida

Publié le par grenadine

Au dela des polémiques autour de la corrida (je ne rentrerai pas dedans dans cet article)
la corrida n'en demeure pas moins une distraction très populaire dans la culture espagnole et  dans de nombreuses villes d'Espagne (Saragosse, Valence, Alicante, Murcie, etc...).

La tauromachie tient une place prépondérante dans la culture et le calendrier des fetes au sud de l'Espagne.

C'est là que se trouvent les plus importantes Plazas de toros, au premier rang desquelles celle de Séville, qui accueille après Madrid les corridas les plus courrues du pays.
Les arènes de "Ronda" sont peut etre les plus anciennes d'Espagne, tout du moins les plus belles et les plus mythiques.

Dans la plaine du Guadalquivir, autour de Séville, de Cadix et d'Huelva, les élevages de taureaux (ganaderias) constituent un élément identitaire fort de l'Ouest andalou.

DEUX TYPES DE CORRIDAS :

On distingue deux types de corridas, meme si leur structure fondamentale reste identique.

Les tradionnelles "Corridas de toros" se déroulent à pied, tandis que, lors des "Corridas de rejon", la matador combat à cheval. Les "Novilladas" opposent quant à elles de jeunes taureaux aux aspirants matadors.

"Toreros et toréadors"

Le mot "Toréador" est une invention de Bizet dans son opéra "Carmen" : il n'est en réalité que la contraction de "torero" et de "matador". Tous les hommes qui descendent à pied dans l'arène, vetu d'un habit de lumière, sont des toreros, mais seul le matador a le droit de tuer.

L'heure de la corrida :

La corrida commence en général à 19 Heures.
Dans l'arène, les places sont réparties par catégorie, suivant leur degré d'exposition au soleil. Les places "sombra" (à l'ombre) sont les plus chères, suivies des "sol y sombra" puis des "sol".


LE DEROULEMENT DE LA CORRIDA :


Une corrida dure environ deux heures, au cours desquelles six taureaux, toréés par trois matadors, sont mis à mort.
Les différentes phases : le paséo, La suerte de varas, la suerte de banderillas, la suerte de muerte
Les récompenses :
Si le public est satisfait, il demandera au président la récompense d'une "oreille": celui-ci ne peut la lui refuser. En revanche, l'attribution de la "seconde oreille" et de la "queue" ne dépend que du jugement du président.

Le matador récompensé accomplit un tour d'honneur et, à la fin de la corrida; ceux qui ont recu un trophée sortent en triomphe par la porte d'honneur.

Il peut arriver, en de rares et historiques occasions, que le matador, ébloui par la bravoure d'un taureau exceptionnel, demande sa "grace". Le taureau est alors acclamé par la foule, avant d'etre libéré.

Après on en pense ce que l'on veut...Mais je voulais donner un apercu de ce qui reste une très forte tradition populaire en Espagne


Publié dans Espagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

grenadine 21/05/2010 11:45



n'importe quoi ....


Le rouge est le rouge de "grenadine" le nom du bateau ... Hihihi Le rouge du sang ...n'importe quoi


vous ne vous sentez pas un peu ridicule? ?


je rappelle, que mon blog est un blog sans prétention ni politiquer, ni Contestataire, ni polémique et que vous perdez votre temps à venir écrire ici, car tout article à caractère polèmique sera
retiré du blog et si cela devait se produite trop souven je me verrai dans l'obligation d'avertir la direction d'OB;



jean-marie 10/04/2009 16:50

bonjour Grenadine...je ne conteste pas ton droit de faire connaître ce que tu considères comme une culture populaire...ah, si les Ibériques avaient pu la garder pour eux cette cruelle tradition !elle se serait éteinte, étouffée...je n'y vois ni noblesse, ni beauté, ni véritable courage...amicalementquand mêmejean-marie

grenadine 10/04/2009 17:13


je ne donne pas mon avis...
Je ne fais que donner la description la plus objective possible d'une "culture"...peut etre  cruelle sans aucun doute, et d'un autre temps, mais qui existe depuis des siècles et qui fait
partie de la vie de nombreux espagnols et il faut bien en tenir compte.
Je crois qu'il faut etre né dans cette "ambiance" pour vraiment la comprendre
Amicalement