Superstitions et croyances des marins (Suite)

Publié le par grenadine



Voici quelques autres légendes et croyances des océans (suite de l'article du 27 février 2009)

Le poisson, un animal sentimental

Les poissons sont des etres subtils qui comprendraient le langage humain. Certains savent parler, meme s'ils ne le font que le jour de Paques.

Délicats, ils détestent qu'on leur manque de respect : cracher dans l'eau, jurer à bord, mentir, blasphémer, sont des actions qui les éloignent irrémédiablement des filets.

De plus, ils n'aiment pas que les pecheurs les mangent de la tete vers la queue et se vengent en induisant de mauvaises peches.

Le poisson porte en général chance, protège les démarches sentimentales, aide à préserver, est un symbole de fécondité, veille sur la santé, procure de la force et donne richesse. On raconte que de nombreux poissons ont supplié des pecheurs de les remettre à la mer, ces derniers se seraient alors vus récompenser des plus beaux trésors.

(On en apprends tous les jours ! si vous voulez faire de bonnes peches vous savez ce qui vous reste à faire !!!!!)

LES COQUILLAGES, OS DES MARINS

Un collier de coquilages pour conjurer le mauvais sort !

Pour les marins bretons d'autrefois, les coquillages provenaient des os des noyés, on disait "Un homme de moins, trois coquillages de plus "

Les coquilles plates se prétent volontiers à la divination. Jetez-en une à la mer : si elle flotte, tout ira bien, si elle s'enfonce dans l'eau, c'est le contraire
(j'aime bien celle là, un peu comme la septième vague)

Les anglais affirment qu'un collier de coquillages ramassés sur une plage protège de la noyade 

"je ne vais plus regarder ma collection de coquillages de la meme facon !!!   





             

SAVOIR JOUER AVEC LES NOEUDS

UN SAC DE NOEUDS :

Dans de nombreuses civilisations, le noeud a toujours eu une puissante fonction symbolique et magique.
Le noeud lie, il symbolise le lien, l'union, mais introduit aussi un empechement ou un obstacle.

Une corde à trois noeuds a longtemps été réputée, en particuliers chez les marins d'Europe du Nord, pour sa capacité à déclencher les vents.
Certaines sorcières en possèdaient et pouvaient vendre leur pouvoir.
Défaire un noeud à cette corde à vent, c'était bébéficier d'un bon vent, défaire le deuxième déclenchait un vent bien supérieur en force et en vitesse. Défaire le troisième conduisait à la tempete.
En Estonie, le premier noeud était toujours réservé au bon vent, le deuxième permettait de s'assurer une riche peche, quant au troisième, il ne falait jamais le dénouer.
On n'a jamais su à quelle catastrophe exactement il était censé conduire.



L'internaute "Mer et Voile"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

miim 16/05/2009 10:53

les noeuds... chez les pompiers on sait aussi les faire...

grenadine 16/05/2009 11:12


 Bonne journée


marine.over 16/05/2009 10:31

Pour les coquillages je ne savais pas !bon week-end bisous:0010:marine

grenadine 16/05/2009 09:18

moi aussi !!! et je ne savais pas ca, comme quoi on en apprends tous les jours, ca va me faire drole de savoir ca ! quand je les regarderai...Je collectionne au ssi le sable...

Annie 16/05/2009 09:14

Je ramasse des coquillages, que je collectionne, alors j'ai des marins chez moi???