La Girolata

Publié le par grenadine

MERCREDI 17 JUIN 2009

Donc nous sommes mouillés dans la "Cala du Tuara" à coté de la Girolata, belle anse bordée d'une plage déserte, eau claire, roche rouge surtout à la lumière du matin et du soir.



Ce matin, j'ai fait ma petite gymnastique quotidienne (enfin j'essaie) car les matins sont parfois douloureux, les vieilles douleurs rhumatismales se réveillent!!!!
Je fais des étirements inspirés du livre "la gymnastique de l'instinct" de Pierre Paillardy, kiné, pour garder un bon dos (5, 10 mn)
et j'ai bien fait de me dégourdir, compte tenu de la journée qui m'attendait !

Que dire de la GIROLATA ?



                                                                                     
Un joli hameau au haut d'une colline dominée par une tout génoise, et un paysage grandiose sur la mer, mais.....
Encore un site d'une grande beauté naturelle, dévasté par les infrastures touristiques au nom du fric !

On y trouve des cabanes restaurants très moches, aux tables dressées dès 10 heures pour accueillir les nombreux bateaux de touristes qui débarquent à midi sans trop se soucier du paysage !

Dans le port, des bouées de mouillage à 31 Euros la nuit, en moyenne saison, plus 20 centimes par personne ! (c'est pourquoi nous mouillons presque toujours hors des ports !

Et je ne parle pas de la "propreté de la plage".... (nous avons vu des plages plus propres et plus glamours

 dans des sites touristiques à peu près semblables en République Dominicaine) !

Pour une fois, nous décidons d'aller au village de la Girolata en empruntant le "sentier de Guy le facteur" j'en reparlerai plus tard !
Nous grimpons à partir de la plage de Tuara pendant deux heures environ, très jolie promenade dans le maquis, sous le soleil de plomb et les pierres qui roulent sous les pieds.
Je ne peux m'empecher de penser au film "Les Randonneurs" et à la fille qui dit "mais qu'est ce que je fais là? et dire que je pourrais etre au club Med!")....

Mais une fois arrivés en haut quelle vue ! c'est grandiose !
encore une fois, la Corse, mérite bien son nom d'ile de Beauté !

De retour, bain de mer bien mérité et réparateur dans une eau très bonne.

GUY LE FACTEUR DE LA GIROLATA


              

                                              

Les habitants de  Girolata ont baptisé le chemin du col de la Croix "Sentier de Guy le facteur", en hommage au mythique postier de Partinello (aujourd'hui en retraite) qui, chaque jour pendant des années, a trotté vaillamment 15 Km pour leur livrer le courrier.
A une époque encore récente, le facteur était le seul lien avec l'extérieur.
Trapu, épaisse barbe blanche en collier, Guy Ceccaldi, ancien parachutiste, s'est forgé dans l'armée en moral en fer et des jarrets d'acier. (source le guide Michelin)

Publié dans GRENADINE...ETE 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article