La plage du barcares après la tempete !

Publié le par grenadine

007

hier comme il faisait beau, j'ai pris mon petit velo pour aller à la gym et je suis passée par le bord de mer pour revenir. Mon regard a été attié par une longue bande de détrutus qui longeait le bord mer sans doute amené par les grosses pluies des semaines passées. Il y a des tonnes de "Bois flotté", grosses souches d'arbres, branches, troncs d'arbres, mais aussi de vieilles chaussures, des bidons plastiques, de vieux jouets de plage et j'en passe. Cela va etre bien difficile d'enlever et à remettre la plage en état.

 

 

014

 

 

018

 

  Un article de WIKIPEDIA, l'encyclopédie libre.

 

Le bois flotté est du bois qui a été drossé sur la côte (océanique ou de toute autre étendue d'eau) par l'action du vent, des courants ou des marées. Sur certaines côtes, le bois flotté constitue une importante nuisance cependant il participe au biotope, fournissant abri ou nourriture aux oiseaux marins, poissons ou autres espèces aquatiques lorsqu'il flotte ou lorsqu'il s'échoue sur la côte.

 

Les limnoriidaes, les tarets et les bactéries décomposent ce bois, le transformant progressivement en nutriments qui sont réintroduits dans la chaîne alimentaire. Lorsque ce bois, partiellement décomposé et creusé, est rejeté à la côte, il peut servir d'abri aux oiseaux ou à d'autres espèces animales et permettre la pousse de certaines plantes. Dans certains cas, il peut servir de fondations pour la création de dunes de sable.

011

 

  Provenance du bois flotté :

* arbre ou branches d'arbres rejetés dans l'océan (ou toute autre importante étendue d'eau) charriés par les fleuves ou arrachés par les vents, les tempêtes ou les inondations ;

* éléments d'immeubles ou de maisons, détruites lors d'inondations, tempêtes ou tsunamis ;

* objets en bois emportés par la mer depuis la côte ou la plage ;

* restes d'épaves de bateaux en bois ;

* palettes, caisses ou grumes perdus par les cargos.

010

  Dans l'histoire

Selon la mythologie nordique, les premiers êtres humains, Ask et Embla ont été créés à partir de deux pièces de bois flotté, un frêne et un orme, par le dieu Odin et ses frères, Vé et Vili. Le bois flotté charrié par les fleuves arctiques a longtemps été la principale et quelquefois la seule ressource en bois des Inuits et d'autres populations de l'Arctique qui habitaient au-delà de la limite des arbres.

 

Dans de nombreuses régions maritimes, le bois flotté était utilisé pour les séchoirs à poissons. Une des plus célèbres pièces de bois flotté est le Old Man of the Lake dans le lac du Cratère en Oregon (États-Unis). Le tronc de cet arbre flotte verticalement dans le lac depuis plus d'un siècle]. Grâce à l'eau froide du lac, l'arbre a été préservé.

015

  Sculptures en bois flotté

Le bois flotté est fréquemment utilisé comme élément décoratif ou artistique. Des sculptures de bois flotté ont été construites sur des plages ou des vasières.

* Une des plus connues se trouve à Kullaberg en Suède, où Lars Vilks créa en 1980 Nimis, une œuvre controversée.

* Des sculptures furent créées dans les vasières d'Emeryville en Californie et dans la baie de San Francisco à la fin des années 1960.

* La première sculpture collective française en bois flotté a été édifiée en mars 2008, au centre de la chapelle Sainte-Anne de la ville d'Arles, par les visiteurs de l'exposition Marcher dans le pas des glaneurs organisée par un couple d'artistes locaux d'"À Flots perdus". Construite avec des morceaux de bois flotté posés en équilibre, cette représentation de la "Bête des marais des Launes a atteint deux mètres de hauteur et trois mètres cinquante de longueur, le dernier jour de l'exposition. Le 18 mars 2008, elle a été démontée et les bois flottés ont été remis au Rhône pour respecter le cycle de la nature et remercier le fleuve pour sa prodigalité.

La Provence du 15 mars 2008

005

 

 

* La seconde édition de "Marcher dans le pas des glaneurs" organisée en février 2010, par le même couple d'artistes arlésiens et Pierre Milhau, s'est déroulée au même endroit, en respectant le même rituel. Cette deuxième sculpture collective française a, cette fois ci, atteint deux mètres cinquante de hauteur et cinq mètres cinquante de longueur, avant d'être elle aussi démontée et rejetée dans le fleuve, le 17 février 2010.

La Provence du 14 février 2010

 

 

020

 

 

022

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Julie 29/11/2011 17:07


Cool! Ramasse du bois flotté pour faire des sculptures! ;-)Sans rire, s'il y en a des sympas, je suis preneuse. On a pas ça sur les plages Marseillaises!

grenadine 30/11/2011 08:14



je vais essayer d'y retourner aujourd'hui, ilfait beau


c'est très impressionnant tous ces arbres !


bisous



Annie 29/11/2011 16:57


Les gens qui déposent ces "trucs" en plastique devraient revenir après les vacances contempler leurs dégâts...

grenadine 30/11/2011 08:15



ce n'est pas obligatoirement des objets jetés à la mer, mais tous ces déchets viennent des rivières qui ont été en crue ces dernières semaines.


Ce qui n'est pas mieux !


bonne journée